Tombant de la convention de nuit

Depuis quelques temps, Christophe nous titillait pour que nous venions plonger sur son nouveau bateau. Un coup de doodle plus tard et nous nous retrouvons après le boulot au port Galice. Nous sommes 4: Anne, Christophe, Éric et moi. Direction la Fourmigue de la baie de Golfe-Juan.
L’été n’est pas fini et il faut se faufiler entre les gros bateaux qui nous cache la Fourmigue. Arrivé sur place, nous posons le mouillage sur Miro car nous comptons faire l’Enfer de Dante. Mais assez rapidement, deux apnéistes/chasseurs qui étaient sur la Fourmigue sud, nous demandent “gentiment”, le fusil à la main de leur laisser le site pour 45’… La mer est grande et nous ne voulons pas d’embrouille: nous décidons de repartir. Évidement le mouillage s’est coincé dans la petite faille au sommet de Miro et c’est non sans mal que nous reprenons notre route vers la petite Françoise.
Christophe a un point GPS dont il n’est pas sur… Je propose de me mettre à l’eau en premier pour trouver le site pour éviter à tout le monde de palmer… Avec l’obscurité, j’ai confondu le grand tombant et le petit… Ce n’est pas grave, tout le monde palme sans problème et nous rejoignons le grand tombant.
De nuit, les mérous investissent le tombant mais se cache à la moindre lumière. Nous ne verrons que leurs ombres. Nous continuons d’avancer. Les petits poissons se rapproche de la roche avec l’obscurité. Les murènes sortent de plus en plus leur museau. Tranquillement nous arrivons au bout du premier tombant. C’est dans cette zone que les gorgones sont les plus belles.
Nous traversons la langue de sable qui permet de continuer encore un peu. A présent, il fait nuit. Nous trouvons un gorgonocéphale que commençait à se déployer. Zut! Quelques minutes trop tôt ;) . Les paliers commencent à monter tranquillement et nous faisons demi-tour. Arrivé au début du grand tombant, comme il reste de l’air et du palier à tout le monde, nous enchaînons sur le petit tombant qui nous permet de retrouver la zone des baptêmes. Les roches formes des petits labyrinthe et un canyon. Voilà de quoi nous occuper pour toute la durée des paliers.
A la sortie de l’eau, le bateau est à peine visible, mais pas très loin. C’est très content de notre premier tour en bateau jaune que nous retournons au port.

Merci Christophe :)

This entry was posted in Environnement et biologie, Général, Plongée and tagged , . Bookmark the permalink.