Pointe Caussinière depuis Beaulieu

Mise à l'eauNotre dernière expédition à la pointe Caussinière nous avait fait porter les blocs pendant quelques centaines de mètres. Cette fois-ci, tout tranquillement, nous y allons en bateau avec le club “les deux frères” qui est basé à . Le tout avec Sébastien, Stéphane et tout un petit groupe d’amis à lui.
Homo sapiens - Fanny, Stéphane, Sébastien et AnneComme nous ne connaissons pas le club, nous nous pointons à vers 8h. Le rendez-vous étant en fait à 8h30, nous arrivons alors que l’équipe prend son café. Le temps de faire la paperasse, d’expliquer qu’Anne et moi n’avons pas besoin d’encadrant… Et petit à petit, tout le petit groupe arrive. Nous nous équipons sur le port. L’embarcation prend la direction du cap. Pendant ce temps, chaque palanquée fait son brief. Avec Anne, nous profitons tout simplement du voyage en appréciant la vue :). Le mouillage est posé sur le petit plateau à 6m en face de l’émissaire de . C’est le moment de se mettre à l’eau.
Parablennius rouxi - Blennie de roux 02Cet année, je ne prenais plus trop l’appareil photo, le laissant volontiers à Anne. Ce coup-ci, je le prends… Et me laisse reprendre au jeux de photographier tout et n’importe quoi sous l’eau. Et comme nous avons le caisson, nous restons dans la zone des 40m où il y a de toutes façons tout ce qu’il faut. Par esprit de contradiction, nous partons dans la direction opposée à ce que nous avait indiqué le DP… Et faisons rapidement demi-tour. Il n’avait pas tort ;)
Prostheceraeus roseus - Vers plat rose de Méditerranée 03Au niveau rencontre avec les bestioles, nous avons eu un bel échantillon d’une plongée en Méditerranée. Des poissons (osseux !) déjà : quelques mérous jouant à cache-cache avec les plongeurs, vieilles, chapons, murènes en pagailles, serrans farceurs, rougets. Je passe sur les gobies et les autres blennies… Du coté des cnidaires on peut saluer une jolie prestation des gorgones, du corail rouge ainsi que des anémones. Pour les éponges, les axinelles et les épineuses blanches se détachent du lot. Evidemment de la limace avec des doris tricolores ainsi que des dalmatiens ; plus rares, des élysies se débattent dans le ressac devant nous. Deux vers plats nous font l’honneur de leur présence. Les urochordés font dans le classique avec des ascidies rouges et un violet. Les crustacés font dans le discret avec des galathées et des araignées des anémones. Et pour finir ceux qu’on oublie toujours, les lophophates : faux corail, dentelles de venus et autres trucs marron recouvrant la roche qui n’a même pas de nom commun !
Pointe CaussionièreÉvidemment avec tout ça, l’appareil photo et l’eau qui est pile à la bonne température, les paliers montent sans s’en apercevoir et nous avons été cruellement contraints à faire encore 30 minutes de séance photos sur le plateau… :D
Pour prolonger encore la plongée, tout le monde se retrouve pour discuter à table chez les très accueillants amis de Stéphane. Séance photos puis, au choix, sieste ou trempette dans la piscine… Trop dure la vie :)

Toutes les photos de la plongée sur la pointe Caussinière !

This entry was posted in Environnement et biologie, Général, Plongée and tagged , . Bookmark the permalink.