Une semaine à Chamonix

IMG_5971Eric ne vient pas, Eric ne vient pas !! Du coup, nous y sommes allés !! Une semaine en , logés en bungalow aux Bossons (un hameau de ).
Arrivés en fin de journée, nous retrouvons Eric pour une petite balade dans la ville. Il fait très chaud, les glaciers transpirent et l’Arve coule gris comme au printemps… Première soirée ensemble, dans notre petit palais ! Tonton et nièce font enfin connaissance.
Le lendemain, nous passons chercher Eric, qui nous emmène faire une rando modeste : L’aiguillette des Posettes, depuis le Col des Montets. Il propose de passer au Col de Balme et nous acceptons bien volontiers de prolonger la balade. Au final, le dénivelé est un peu fort pour nous, mais bon… C’était bien joli, alors on assume nos douleurs. Nous sommes très surpris de la disposition du massif, car tous les sommets dont nous avons déjà entendu les noms sont groupés sur peu de surface.
Ensuite, récupération active avec une montée au refuge de la Pierre à Bérard. On remonte le long d’un torrent de montagne, c’est vraiment très chouette. Pas de prolongation cette fois-ci. On n’a pas du tout l’entrainement… Le soir, c’est barbecue chez Eric.
Le mercredi, relâche… Nous déambulons dans le matin, mangeons un bout avec Eric avant de l’emmener à Grenoble où il se fait opérer du dos. Passage par Décathlon où nous achetons un vrai porte-bébé dorsal. Emilie est devenue trop lourde pour que notre dos supporte de longues s avec elle devant… Sur le retour, nous passons par Chambéry (pour le gouter) et Annecy (pour le diner).
Le mercredi, nous allons au Chapeau Chalet. La vue sur la Mer de Glace est imprenable, mais on voit bien de recul du glacier. Il est tôt et nous décidons de monter un peu plus haut, histoire de faire une boucle. Ascension de la Tête des Prapators, descente par la Pendant. D’autres randonneurs arrivent par les toutes proches remontées mécaniques. Quelle déception !
Jeudi, toujours sur les conseils d’Eric, nous passons la frontière suisse pour aller vers le barrage d’Emosson. C’est joli, mais des travaux interdisent la libre circulation et les itinéraires autorisés sont vite limités. Nous partons donc en direction des traces de dinosaures, mais il commence à pleuvoir quand nous en approchons, et nous mangeons vite avant de faire demi-tour. La pluie forcit, mais interdit de passer à pied, il faut attendre – presque une heure – la navette pour retourner à la voiture, grr ! Nous emballons littéralement Emilie du mieux que nous pouvons afin qu’elle ne soit pas trempée. Un peu de grêle égaie l’ensemble…
Le vendredi, il pleut par intermittences et nous offrons un peu de repos à la demoiselle. Tout de même, l’après-midi, nous craquons et profitons de l’éclaircie pour aller au Plateau d’Assy d’où la vue est aussi très chouette. Un petit tour au Lac Vert et hop ! Retour sur , glace oblige, et nous rentrons préparer nos affaires.
Retour par l’Italie, c’est plus rapide, mais sans carte ni GPS, dur de savoir vers quel bled il faut aller… On se fait téléguider par ma sœur au téléphone… La Lombarde, c’est beau, mais c’est long…

Les photos du séjour à Chamonix.

This entry was posted in Famille, Général, Randonnée and tagged , , . Bookmark the permalink.

One Response to Une semaine à Chamonix

  1. myriam says:

    belles photos et beau séjour, sympas ces retrouvailles entre frère et sœur et Émilie ne semble pas effrayée par le barbu.

Comments are closed.