Salina seconde tentative

0948 IMG_1357Hier nous n’avons pas pu quitter Lipari pour Salina faute de bateau. Nous allons donc retenter ce matin. Nous sommes enfin un jour de semaine non férié. A ce titre, nous pouvons, pour la première fois du séjour, faire les courses dans la supérette ! Anne y croise le guide, qui lui aussi va à Salina aujourd’hui, par bateau privé. On apprend au passage que nous avons un guide pour le Stromboli ! Une fois le pique-nique dans le sac, nous nous précipitons au port pour acheter nos billets…
Au guichet il y a foule, les discutions vont bon train. La rumeur nous arrive vite : il n’y a pas de bateau aujourd’hui ! Zut, pas de Salina et vu le planning des prochains jours, nous n’aurons plus l’occasion d’y aller. Le topo ne nous fournit pas d’alternative. En regardant la carte de Lipari, nous décidons de partir vers le sud et de remonter par l’ouest. Le trajet peut être adapté en longueur en fonction de notre fatigue. Nous croisons Anne-Marie et Claire qui sont dans la même situation que nous et qui envisagent sensiblement la même balade. Nous partons avec Anne dans la foulée sans plus attendre.
0945 IMG_0464Le chemin qui mène au sud de l’île est goudronné et encaissé presque jusqu’au bout. Moyennement agréable donc. Mais arrivés au bout de l’île, nous retrouvons avec joie une vue dégagée sur Vulcano que nous pourrons observer sous différents angles dans la journée de nos points de vue successifs.
1019 IMG_1363Un des fils conducteurs d’aujourd’hui sera l’omniprésence des lézards des éoliennes. A chaque muret, à chaque talus son lézard. Après nombre de vaines tentatives, 2 spécimens se laissent enfin capturer par nos appareils photos.
Après avoir exploré le sud de l’île, nos pas doivent aller vers l’ouest. Le début du chemin est caché au bout d’une route derrière une maison. Il remonte vers un col à travers une végétation dense. On s’imagine très bien avec une machette pour aider à la progression. Après cet interlude dans la nature sauvage, nous arrivons sur un sentier un peu plus dégagé qui contourne une colline par l’ouest avec la mer sur notre gauche. Nous prenons une bifurcation pour monter au sommet. La haut, les “herbes” et autres ronces sont chez elles et aucune biquette n’est venue aplanir le terrain depuis un bon moment. Là-haut, la vue est magnifique. Nous voulions y manger, mais le vent beaucoup trop fort nous pousse à redescendre avant.
1059 IMG_1374En redescendant, nous croisons Anne-Marie et Claire. Elles sont suivies de près par 3 touristes français eux-aussi. Ils ont été déposés par un taxi au début du chemin “exotique”. Ils ne sont pas du tout équipés pour la . Le chauffeur leur a parlé d’un cratère avec des vignes à l’intérieur. L’indication nous permettra a posteriori de comprendre ce que nous verrons plus tard… Eux-aussi se lancent dans la montée vers le sommet. Anne et moi avançons pour trouver un coin où combler notre dent creuse. De dépit, on s’arrête sur un muret en bord de route, faute de mieux… Le ventre plein, on repart avec un peu plus d’ardeur. On passe à coté des fameuses vignes en fond de cratères donc nous parlions tout à l’heure.
1322 IMG_1385Comme il nous reste de l’énergie, nous décidons de faire encore un détour par un point de vue avant de revenir vers Lipari. Nous marchons donc encore un peu sur la route puis sur un sentier. Pas sûr que le point de vue soit vraiment là, mais les kilomètres commencent à s’accumuler depuis ce matin et nous faisons donc demi-tour. Deux moutons mal léchés se cachent sous les arbres. Nous ne les avions même pas vus à l’aller.
Pour rentrer nous devons prendre un chemin en fond de vallon pour ne pas rentrer sur la route. Le chemin est très étroit, pas entretenu et nous réserve quelques surprises. Un “homme” qui marche à contre-sens de nous. Nous ne nous attardons pas, c’est plutôt glauque comme endroit… Peu après un cadavre de lapin, puis un cadavre de tortue… Nous sommes bien heureux de sortir du vallon pour retrouver la route. Là, surgissent de derrière nous les copines qui ont du hâter le pas dans le vallon… Nous finirons le retour à quatre.
Comme nous sommes les plus malins, nous décidons de ne pas suivre le cheminement indiqué dans le plan et préférons couper… C’était histoire de passer une dernière fois dans un endroit bien glauque : sous un tunnel sans éclairage. A la sortie, double accueil : la lumière -bien agréable- et un chien qui bondit vers nous en hurlant -moins agréable-. Heureusement le canidé est muselé et fait plus de bruit qu’il n’est capable de faire de mal. Quelques pas plus loin nous retrouvons les rues piétonnes du port.
Cette qui fut totalement improvisée restera sans doute comme la plus diversifiée de nos ballades autour de Lipari.

Les photos de la balade au sud de Lipari.

This entry was posted in Randonnée and tagged , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Salina seconde tentative

  1. Lady K says:

    Le lézard ! <3 Je viens de le mettre comme arrière plan ! :P
    Encore une fois le retour est … spécial ! Mais la balade valait apparemment le coups … ^^

  2. Anne says:

    Très chouette balade, surtout si on est en pantalon, sinon on peut finir minable… Par contre rien n’est jamais fléché, il faut savoir lire les cartes… ça change des Alpes-Maritimes…

Comments are closed.