Plongée à théme: céphalopodes

Octopus macropus - poulpe à long bras 01Après le boulot, Anne et moi nous retrouvons au Cap d’, plage de la Garoupe. Le temps que la nuit tombe, nous faisons une balade le long du chemin des contrebandiers. Les moustiques arrivent avec la nuit. Notre combinaison devait être suffisante pour nous en protéger, mais pour être sereins nous allons rajouter quelques mètres d’eau ;)
Loligo vulgaris - calmar 05Sans le savoir nous commençons une longue plongée sur le thème des céphalopodes. Évidement nous avons croisé plein de bestioles ne ressemblant pas du tout à des bêtes molles avec les pattes accrochés sous la tête. Mais le spectacle a été assuré en grande partie par les tentacules et autres ventouses. Spectacle de formes et de couleurs. Les deux en perpétuel changement. On se demande bien comment s’organisent les mouvements de tout le bazar mou qui forme un tout cohérent juste devant nous.
Sepiola atlantica - sépiole 02Comme il faut bien caser quelques noms de ces mollusques, je vous dresse une rapide liste. Tout d’abord les classiques poulpes communs qui se risquent la nuit à essayer de faire copain copain avec les plongeurs. Et puis des fois, ils font plus que copain copain entre eux (NSFW) ;) . Suivi de pas très loin pas son homologue à longs bras qu’on ne croise que la nuit (et pas souvent). Pour les OVNI sous marins, nous avons la traditionnelle seiche. Les prendre en photo de nuit, c’est la garantie d’avoir des couleurs d’un autre monde sans même se servir de photoshop (que je n’utilise pas de toutes façons). Moins courant nous avons croisé un calmar. Beaucoup moins docile, ses mouvement sont plus rapides. La prise de photos est assez acrobatique mais quand un gros plan est net, on voit qu’il n’a rien à envier à la seiche pour les couleurs bizarroïdes. Et pour finir sur une touche émouvante, la toujours timide et innocente sépiole qui à son échelle doit être un puissant et redoutable prédateur.
Sepia officinalis - seiche commune 06110 minutes de bubulles plus tard, nous ressortons de notre profonde plongée (on a creusé jusqu’à 11m). L’APN est plein à craquer de clichés. Mais pour ce soir, plus que deux idées en têtes: manger et aller rêver de tout ça dans un bon lit bien douillet :)
Les photos de la plongée.

This entry was posted in Environnement et biologie, Général, Plongée and tagged , , . Bookmark the permalink.