Mont Mounier par Roya

Toujours sur notre lancé d’une randonnée par semaine, nous voilà reparti avec Anne pour un sommet du . Cette semaine au programme le Mont Mounier! Anne l’a déjà gravit, mais en partant de Valberg, donc pour changer nous partons cette fois-ci de Roya.

Tout commence donc dans le village de Roya, proche d’Isola, accessible par une route qui mériterait un peu d’attention de la part de la DDE… A peine arrivée, un comité d’accueil à quatre pattes, fort amical quoique un peu baveux nous assiste dans nos préparatifs (un chien quoi ^^). Pour ne pas se faire piéger –comme la semaine dernière– par la nuit tombante, nous sommes parti plus tôt. Le soleil n’est donc pas encore au rendez-vous et c’est ragaillardi par la fraîcheur matinale que nous partons !

La montée se fait à travers une forêt de mélèze qui prennent leur superbes couleurs d’automne. Nos pas sont bercés au rythme de l’eau qui coulent pas très loin. On peut voir des cascades sur le flanc opposé. Cascades qui gèleront sûrement dans peu de temps…

Peu à peu la foret laisse la place aux alpage déserté par les moutons en cette fraîche saison. Au loin, nous pouvons voir le soleil sur les barres rocheuses, ce qui nous motive pour monter. On passe à coté du refuge des bergers. Le coin à été fréquenté par des personnes pas très respectueuses de la propreté, au vue des différents détritus qui parsèment le chemin… Bref, on continue notre montée dans l’ombre. Derrière nous le soleil, commence à pointer, devant nous aussi, mais pas là où on est ! Une bonne polaire est de rigueur. Quelques chamois passent au loin… Une cascade gelée est apparente. Les barres rocheuses sont impressionnantes…

Après les alpages, les pierres et autres cailloux reviennent sous nos pas. La pente s’accentue un peu pour arriver au col de Crousette. De là, on se dirige le long de la crête vers le petit Mounier puis le Mont Mounier. On pourrait croire que l’on a enfin le soleil, et bien non, les nuages en ont décidé autrement. De toute façon, on n’est pas la pour bronzer ! D’en haut, on surplombe les environs et il faut chercher loin pour trouver des cimes plus haute… Une croix d’un goût que je ne discuterais pas trône au sommet.

Comme il y a d’autres randonneurs (venu par le coté Valberg les feignasses) et que nous sommes des asociaux, on fait demi-tour. On abandonne par la même occasion l’idée de rentrer par les crêtes, la météo ne s’y prêtant guère. Nous redescendons donc un peu pour trouver un coin abrité pour manger… Pas de soleil et beaucoup de vent => Gla gla ! Du coup on mange en 4ème vitesse et on repart. Le vent devenant vraiment gênant sur les crêtes au retour.

Et c’est par le même chemin que nous rentrons. Au final 8 bonnes heures de randonnée. Je pense que la saison n’était sans doute pas idéale pour cette balade. En saison, on doit avoir le soleil, les moutons, les marmottes… Heureusement, il reste quelques trésors de la nature, comme les chamois ou les gentianes. Au retour notre ami canin et baveux est bien sur là pour nous guider à la voiture…

Les photos de la randonnée Mont Mounier par Roya
Un topo du Mont Mounier par Roya sur bivouak.net

Séquence souvenirs:
– 12 minutes de silence !
– on passe par la crête au retour?
– 8+4=14 et 8+6=14 et 8+8 = 20
– Euh non, là, vraiment une clémentine ça ne va pas être possible…
– j’ai l’impression de regarder Canal+ cryptée !

This entry was posted in Général, Randonnée and tagged , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Mont Mounier par Roya

  1. Anne says:

    Oui, une rando où on ne risque pas l’insolation. En même temps, l’été c’est blindé de moutons, ça colle et ça pue… Alors…

Comments are closed.