Cime des Blanches par le Pra

Lac de VensTout débute donc dans le hameau nommé “” dans la . De là, part un sentier caillouteux qui serpente dans la pente. C’est dans ces environs que deux chamois se tirant la bourre, passe à seulement quelques mètres de nous… Le long du chemin on peut observer la glace qui prend des formes diverses le long des ruisseaux. Nous atteignons ensuite le plateau de Morgon (histoire de respirer un peu).

Ensuite on arrive rapidement à la maison forestière de Tartisse où deux chevaux viennent à notre rencontre. Une fois la déception de nos mains vides passée, les quadrupèdes repartent dans leur coin… D’ici on peut voir un groupe d’une vingtaine de mouflons bien tranquilles sur leur flanc de montagne. Quelques uns courent à toute allure sous les regards des autres. Peut-être des males cherchant les faveurs de quelques femelles… Ce n’est pas tout ça, mais on a encore une trotte à faire => en avant toute!

Devant nous se dresse la Cime de Fer que nous contournerons par le Col du Fer. A noter les formes arrondies de la roche qui montrent les contraintes énormes qu’elles ont due subir. Un autre groupe de mouflons passent plus haut. Dans un élan d’espoir, on lâche les sacs histoire de grimper plus vite pour aller voir derrière le rocher où ils ont disparu… Bah ils ont disparu ! On continue donc vers le Col du Fer.

Du col de Fer, on bifurque vers la Cime des Blanches. A partir de maintenant, c’est officiel, il ne fait pas chaud ! Le vent nous le rappelle des que nous passons sur des crêtes ou dans les cols. La prochaine fois, promis je prends des gants ! Nous marchons donc le long de la frontière avec l’Italie. De l’autre coté de la frontière, tout semble plus rocailleux. Par contre du cotés français, on a le droit à une vue Splendide sur les Lacs de Vens. L’air de rien, on a déjà parcouru quelques bornes et les jambes s’alourdissent dramatiquement. C’est donc avec un soulagement non dissimulé que l’on atteint la Cime des Blanches avec deux cairns : un au sommet et un pour ceux qui ont coulé une biele à 50 m du sommet ;)

Midi et des brouettes, l’estomac cri famine. On redescend à coté d’un lac une flaque gelée bien à l’abri du vent. Une longue étude scientifique de la surface gelée eut alors lieu, mais les découvertes resteront secrètes, comme la réunification de deux trous dans la glace ou encore la résistance à un poids de 35kg. Plus sérieusement…. MAAAANNNGGGGERRRRR !

Anne méditantC’est juste après le repas qu’Anne a voulu ma mort en m’emmenant dans un “terrain varié” pour “voir si ça passe” comme elle m’a dit. Pour résumé, on a pris presque tout droit de la Cime des Blanches au refuge de Vens. Au menu, cailloux et éboulis. Conclusion d’Anne: “ça passe, mais il manque des indications sur la carte !”. Bon bref, on arrive au refuge. Petit moment de zénitude près du lac. Bien sur je me suis encore mis dans le rouge avec une phrase sortie toute seule : “on court?”. Sur le coup c’est drôle, quelques instants après, beaucoup moins. Bon bref, petite sieste histoire de récupérer.

On est reparti. Le soleil bien bas à l’horizon nous montre un petit détail qui nous avait échappé: on a changé d’heure la semaine dernière. Du coup le soleil se couche une heure plus tôt. On force donc le pas pour ne pas rentrer de nuit à la voiture. Et là c’est le retour vers la maison Forestière, puis le Plateau de Morgon, pour enfin aboutir sur la descente vers . Le tout à une cadence pas très raisonnable et un poil abrutissante. Claqués, on arrive à la voiture juste avant la nuit noire.

Les Photos: Cime des Blanches par le Pra

Séquences souvenirs :

  • non moi le froid…
  • le couple qui double mais s’arrête juste après, pour redoubler, pour se re-arrêter pour…
  • par la c’est mieux ça à l’air plus long
  • C’est quoi ce village ? à tiens c’était Roussillon
This entry was posted in Général, Randonnée and tagged , , . Bookmark the permalink.

4 Responses to Cime des Blanches par le Pra

  1. Anne says:

    Voilà ! au bout de deux randos, Charles est aussi asocial et joueur qu’un vieux randonneur…

  2. marc says:

    Bonjour,

    Par le biais de chemins internet, j’ai atterri sur votre blog. De belles photos, et bonne continuation…

    Cordialement

Comments are closed.