Les roches aux congres depuis le Lido

topo-lido-roches-aux-congresToujours les mêmes conditions de biiiiip pour plonger, toujours les 3 mêmes obstinés, toujours le même départ: le Lido. Seule la destination change…

Encore une fois avec Anne et Marc, encore une fois depuis le Lido, mais cette fois-ci, ce n’est pas l’avion que nous allons chercher, mais la roche aux congres. A entendre le nom, on se dit “chic on va voir du congre”. Le site est (était) même utilisé par l’Ifremer pour suivre la croissance de 2 gros spécimens ayant élu domicile à l’année.
Le départ se fait du ponton. L’orientation uniquement à la boussole et “au nez”. On part donc plein nord. Puis suivant, la ligne des 30m pendant quelques minutes, après un moment de doute quand même, on tombe sur les roches. On les suit tranquillement de 30m jusqu’à 35m sur quelques dizaines de mètres. Il faut bien se rendre à l’évidence. Le site est mort. Seuls les castagnoles sont de la partie. Les traces d’ancres sont omniprésentes, ainsi que les cannettes de bière lâchées depuis la surface… Quelques bâches viennent également ternir ce sombre descriptif. Au final, aucun congre, juste une petite murène bien seule sur son caillou.
Au retour j’ai voulu faire le malin en tenant compte du courant qu’il y avait en surface (vers l’ouest) en tirant sud-est. Mal m’en a pris, j’ai doublé le temps de retour. Il faut bien prendre plein sud, voir légèrement sud-ouest pour tomber sur la côte directement (oui je sais c’est perturbant).
Un site à oublier, le temps que la nature retrouve un jour l’envie de développer la vie dessus. Un triste exemple de ce que l’homme peut faire sans même s’en rendre compte avec ses ancres de bateau et ses déchets!

This entry was posted in Environnement et biologie, Général, Plongée and tagged , , . Bookmark the permalink.