300ème plongée

topo cap grosJe veux l’avoir et je l’aurai !! Ma 300ème plongée… Et pour ça, Charles m’offre un site de choix : Cap Gros.
Marco doit nous accompagner. Comme nous sommes en avance, nous flânons en bord de mer, toujours en quête de nouvelles mises à l’eau et sur les conseils de mon père. Quelques pistes pour les prochaines, mais rien de très prometteur.
Nous nous garons finalement plage Keller et allons reconnaitre le site. Ensuite, nous nous équipons, sous l’œil curieux des promeneurs. Un néo-chasseur revient, bredouille.
Une fois chargés, le chemin semble plus long. Surtout à Marco, toujours en chaussettes. Le pauvre :-)

Mise à l’eau, capelé, crampes (légères) et immersion. Le fond est, euh, profond. Nous suivons la roche. Mise à nue. Je commence à douter. Où sont passées les belles gorgones filmées la dernière fois ? C’est ma 300ème, il faut qu’elle soit belle. Et Marc, qui s’est blessé les pieds, va-t-il penser que nous l’avons fait marcher ?
Mais à la roche suivante, tout reprend sa place, les gorgones sont là !! Elles poussent dans tous les sens, se croisent et masquent la roche. Superbe !! Les bancs de poissons tournent, fidèles au poste.
Là-dessus, Charles trouve un homard dans une petite cavité. Il sera le seul à le voir, mais rien que d’imaginer, de l’extérieur, trois paires de palmes qui dépassent du trou, immobiles, je souris ! Pas grave, une autre surprise nous attend.
Qu’est-ce ? Une mue ? Non, l’araignée se repose, mais à notre arrivée, elle s’agite, presque agressive. Elle refuse le duel avec ma lampe (éteinte) et s’agrippe au sol quand Charles la provoque.
Je commence à me refroidir et nous amorçons la remontée quand Charles voit un mérou. Pas moi. Mais le deuxième oui ! Il file dans une faille. Je refuse de me prêter au jeu. L’eau est froide et je ne veux pas augmenter le palier.
Dans ma tête, j’imagine notre sortie de l’eau bien moins loin de la voiture que notre point de mise à l’eau, mais non, même après avoir palmé énergiquement, nous arrivons sur la petite plage. Un poulpe, terrifié, nous regarde sortir de l’eau.
Retour à la voiture. On se change, au soleil !! On contemple le paysage : côte, mer, sommets enneigés…
Enfin, il faut rentrer, rincer et penser à la prochaine !

This entry was posted in Environnement et biologie, Plongée and tagged , . Bookmark the permalink.

3 Responses to 300ème plongée

  1. Et merci Marco (et Maud) pour le séchage des affaires ! Sans ça, pas de plouf.

  2. Marco says:

    Merci à vous 2 de me faire découvrir ces plongées du bord fort sympatiques. Cap Gros est un superbe site !!! A quand la prochaine ? ;-)
    Des bubulles, des bubulles :-D°oO

  3. Sympathique, mais à ne pas prendre à la légère! Le site de Cap Gros est sujet à très fort courant par moment. Et c’est du courant qui emmène au large…
    La prochaine, probablement samedi, mais rien de sur.

Comments are closed.