Plongée du Lido: avion, ancre, tonne, grotte…

topo-lido-non-avion-ancre-tonne-grotteComment ça, on ne peut pas plonger en ce jour d’hui? La mer est démontée, le vent plein sud… Aucun club de plongée ne sort son bateau. Mais c’est sans compter sur un petit groupe de plongeurs retranchés dans leur village gaulois baie de

C’est donc avec Anne et Marc que nous voilà partis du Lido pour une plongée randonnée (à pied et à palme). Pour nous l’objectif du jour c’est le petit avion nommé Rally qui séjourne par 46m de fond. Pour Marc, c’est également la découverte de la marche avec bloc sur chemin caillouteux (avec option chaussettes souples). Ce sera également pour lui l’occasion de la découverte de l’espace sub-lointain (joli mot pour dire “en-dessous de 40m”). Revenons en à nos cailloux dans les chaussettes… On part donc du Lido à et on emprunte le sentier des douaniers. Arrivés au niveau de la tache verte qui signale le début de la rade pour les bateaux, on trouve un petit rocher pour se mettre à l’eau. Le saut droit est un peu hésitant, mais c’est bien moins dangereux que de se faire rosser dans les roches là où il y a peu d’eau. S’en suit un petit capelé pour s’immerger au niveau de la tache verte.
Nous partons perpendiculairement au tombant, et avançons de front, espacés de quelques mètres chacun. Nous suivons la ligne des 46m, mais rien à faire, pas d’avion en vue. Nous tombons malgré tout sur une grande étoile peigne qui doit faire dans les 50cm de diamètre. Faute d’avion, quelques minutes plus tard, nous revenons vers le tombant, que nous prenons main droite.
Le fond remonte petit à petit. Arrivés à 42m, nous trouvons l’ancre qui doit bien faire dans les 2m de long. Après quelques instants, et toujours au niveau de l’ancre, nous partons à la perpendiculaire du tombant. Dans le sable, nous découvrons une murène qui a élu domicile dans un pneu. Ce qui nous laisse tout loisir pour l’observer. Toujours sur la même trajectoire, nous trouvons ce que j’appelle la “tonne”. Avant c’était surement un corps mort pour y attacher des bateaux. Aujourd’hui c’est un substrat comme un autre qui se retrouve colonisé par la faune fixe. Mais rien de plus gros aujourd’hui (on ne gagne pas à tous les coups). Retour au tombant.
Arrivés vers les 33m, le tombant est recouvert de corail rouge. C’est vraiment magnifique à regarder. Surement l’endroit le plus coloré du tombant du Lido. Caché sous un surplomb une micro langouste de quelques centimètres de longueur nous dévoile ses antennes. Les paliers commencent à nous dire de ne plus trop trainer…
A 25m, nous retrouvons la très (trop?) connue grotte du Lido. L’ouverture bien large, le tunnel en forme de U avec une sortie à chaque extrémité en font un lieu bien sympa et pas dangereux pour découvrir l’ambiance “grotte”. A la sortie de la grotte, la combo froid-palier nous indique la direction à suivre.
Nous remontons donc vers le “plateau” en pente qui permet de faire tout son palier en cherchant dans des petits trous… Et vingt minutes plus tard, trois plongeurs sortent sur le ponton du Lido. Le sourire aux lèvres, mais un peu fatigués. Cet après-midi, ce sera ciné avec Largo Winch (très bien, au passage ;) ) !

This entry was posted in Général, Plongée and tagged , , . Bookmark the permalink.