De Stromboli à Catane

1732 IMG_0507Hier malgré l’organisation que je qualifierais de plat de spaghetti, nous avons réussi à faire le Stromboli de nuit. Ce matin le réveil à 5h40 est un peu violent… Notre objectif du jour, retourner à avant la nuit. Si vous avez suivi les péripéties des jours précédents, vous comprenez pourquoi nous avons choisi le partir le plus tôt possible. Y aura-t-il les aliscafo annoncés ? Aurons-nous nos correspondances ? Réponses dans la suite.
Douche puis sacs, puis petit déjeuner. Jusque là tout va bien. Incroyable non ? Au moment de trouver une voiturette pour les bagages, on comprend bien vite que seuls les bagages seront motorisés pour aller au port. Pas grave. Nous abandonnons les clefs de la chambre sur le comptoir du réfectoire. Arrivés au port, nous prenons nos tickets. Le bateau arrive, nous montons à bord. Pfff, soulagement.
Comme à l’aller, ce n’est pas un direct pour , mais un “bus” qui s’arrête sur chaque île Eolienne avant de retraverser vers la . Le temps se couvre, il pleut. Autant que ce soit un jour de transport. Nous regardons les horaires du bus qui nous souhaitons prendre pour aller de à . Il y en a un à 10h30, le suivant à 11h30. Il pleut des cordes.
A 10h30 nous sortons tout juste du bateau avec tous nos sacs. Nous avons surement loupé le bus et il va falloir trouver un abri pour l’heure qui vient. Au loin je vois un bus gris Giuntabus. Dans le désespoir, je le montre à Anne et nous courons vers lui dans l’espoir de l’avoir avant le départ. Nous traversons la rue, il referme sa porte… Nous lui faisons signe à travers et il la réouvre ! C’est le bon bus !!! On peut même prendre les tickets directement à bord. Imaginez notre contentement. Il faut environ une heure pour aller jusqu’à . Nous y retrouvons le coin de gare ferroviaire/routière de l’aller. Il ne pleut plus. Nous prenons des places pour le bus qui part vers . Dans la demi-heure d’attente, nous trouvons même de quoi manger un panini [NDLC : jambon, artichaut, miam]. A midi, C’est reparti pour le bus. Il fait moche. L’Etna se cache derrière les nuages. Avec de la chance demain nous ferons un bout de chemin dessus.
Arrivée à quelques heures plus tard, la notion du temps disparaissant petit à petit dans les transports en commun. Nous prenons des renseignements pour connaitre l’horaire du bus de demain pour l’Etna. Il n’y en a qu’un et il part à 8h20 et bien sûr impossible d’acheter des tickets du jour pour le lendemain. Nous achetons des tickets de bus de ville pour retourner à l’hôtel ainsi que pour l’aller retour nécessaire demain. Le fameux 448, après avoir fait le tour de la ville, nous dépose à notre hôtel. 8h pour aller de l’hôtel de Stromboli à l’hôtel de en transports en commun, qui dit mieux ?
Petite sieste et nous partons en quête de pique-nique pour la randonnée sur l’Etna. Les chemins que nous empruntons à pied suivent le bord de mer d’où les quelques photos de la journée. Nous finissons dans une supérette où tout est en gros conditionnement… Nous prenons de quoi marcher, mais également de quoi apéroter ce soir.
La journée aurait pu s’arrêter là, mais en regardant le topo pour l’Etna, nous restons sur notre faim. Nous n’avons pas de carte décente pour randonner et le topo n’est pas clair du tout. Nous décidons donc de repartir en ville pour chercher une carte. Nous reprenons le 448. De l’autre côté de la route nous voyons les copines arrivant elles aussi de Stromboli.
Le bus mettra un temps infini coincé dans les bouchons pour approcher le centre ville. Nous apercevons une librairie et descendons. Dedans nous ne trouvons pas l’objet de nos recherches. Pas d’autres librairies en vue. Nous reprenons un bus pour la Stazione espérant avoir plus de chance là-bas. Que nenni, nous avons fait cela pour rien. Nous mangeons de dépit dans un kebab. Impossible d’acheter des tickets de bus à cette heure-ci et pas non plus possible demain matin. Nous n’avons que deux tickets. Nous préférons avoir des problèmes en cas de contrôle ce soir plutôt que demain… Retour à l’hôtel. Nous aurions sans doute fait aussi vite à pied.
Dodooooo.
Quelques photos du bord de mer de Catane.

This entry was posted in Randonnée and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.