Sortie raquettes à la Cime du Pisset

IMG_6417Nous voulons profiter de la neige avant que tout ne soit fondu et y-mettre nos raquettes au moins une fois dans la saison (dernière tentative en décembre, mais tout avait fondu…). Direction la Cime du Pisset, itinéraire recommandé par le Conseil Général dans la catégorie moyenne. Tout est prêt, sacs, vestes, ARVAs…
L’itinéraire n’est pas trop difficile à suivre. Dommage de faire les premiers kilomètres sur la piste damée du ski de fond, désagréable pour nous et que nous abimons à regret en marchant dessus…
Un peu au dessus du chalet d’alpage, nous prenons le sentier à droite pour atteindre la crête. Pour le moment, nous sommes en chaussures, mais Charles s’enfonce et le chemin a été mis à plat par un snowboarder (donc glissant). Deux bonnes raisons pour chausser les raquettes qui accrochent tout de même mieux que nos semelles. Petit à petit le terrain se redresse et il est de plus en plus difficile de progresser. Nous finissons en appui sur les pointes des raquettes. Charles déchausse et je commence à envisager la descente sous un autre angle.
quelques mètres plus loin, d’un commun regret, nous abandonnons l’ascension et amorçons la descente. La montée était dure, mais la descente est pire. impossible de se tourner face à la pente. Pour avoir une chance de ne pas glisser au bas de la pente, il faut continuer à utiliser les lames à l’avant de la raquette, ce qui nous contraint à redescendre en marche arrière, sans aucune décence. La lenteur de la démarche me sape le moral et s’ajoute au tremblement de mes jambes (fatigue + peur). Je suis la perte d’altitude sur mon altimètre, mais refuse de croire que cela puisse être aussi lent !
Sur une zone presque plane, nous reprenons des forces et mangeons. Un autre randonneur descend avec aisance et en effet, l’après-midi, la glace a cédé la place à de la véritable soupe…
Enfin, 500 mètres de dénivelé en plus et en moins plus tard, nous sommes de retour à la voiture, un peu déçus d’avoir renoncé, heureux d’avoir vaincu cette descente abominable et avec en arrière-plan la vue sur la Cougourde bien noire dans son vallon de neige.

Les photos de la rando

This entry was posted in Général, Randonnée and tagged , . Bookmark the permalink.