Pointe de Malalongue

Dans le cadre de la formation IFBS que je suis, nous sommes “obligés” d’encadré des plongées de formation AFBS… Oh mince alors ;).

Donc on part de la nouvelle base nautique de Nice toute fraichement construite. Le club est Gazelec Subaquatique Nice. Le bateau a un nom plus qu’encourageant: “aventure 3”. Et c’est parti pour le Cap Ferrat et sa pointe de Malalongue. Site magnifique pour la plongée s’il en est. On parle souvent de ces pyramides qui vont de 30m à 45m. Mais le sujet du jour c’est la bio, alors regardons bio !

Dés la mise à l’eau, c’est un festival gélatineux avec: des méduses pélagies et d’autres bestioles que j’essaye d’identifier actuelement… Ensuite j’ai entrepris de prendre en photos un maximum d’espèces différentes, même les plus communes, histoire de remplir un peu plus mon arbre phylogénétique (ou phylogénique). Parmi les rencontres peux ordinaires de cette plongée, je citerais une murène à la verticale devant une gorgone rouge. Je pense que quelques photographes de ma connaissance auraient passé le reste de leur plongée à la mitrailler de leur flash… Quelques gorgones plus loin, une hirondelle se dévoile. Il s’agit d’un bivalve qui vit accroché à une gorgone.

J’hésite à vous parler de chose si commune pour le plongeur régulier, comme la rencontre avec un poulpe qui sort de son trou ou encore la langouste qui se cache derrière une gorgone rouge… Et pourtant c’est toujours aussi magique à chaque fois…

A la remontée, difficile de se dire qu’il faut sortir alors qu’on voit dans toutes les directions du plancton gélatineu pret à nous faciner avec une autre de ces créatures qui semblent sortie de films de science fiction…

Les photos de la pointe de Malalongue

This entry was posted in Environnement et biologie, Général, Plongée and tagged . Bookmark the permalink.