Mon premier 3000: le Pelat !

1603  Marmota marmota - marmotte des Alpes - juvéniles dans leur trouAvec Anne, nous avions prévu 3 jours de rando sur ce long WE du 14 juillet… Mais la météo en a décidé autrement :( . On s’est donc limité à 2 jours! Donc dimanche matin, réveil “relativement” tôt. 2h de voiture jusqu’au col de la Cayolle. Et là, on s’élance avec une douzaine de kilos de matériel sur le dos chacun.

Deuxième changement de plan, on avait prévu d’enchainer le premier jour le Pelat et le Cimet. mais au vue des nuages sur le col… On a préféré remettre au lendemain pour faire dès dimanche une balade dans le coin du lac D’Allos. Donc direction le lac de la petite Cayolle que l’on reverra le temps d’un pique-nique le dernier jour. Descente sur le lac d’Allos puis remontée vers le lac du trou de l’Aigle. Sur la fin on croise un trou avec quatre petites marmottes assez téméraires pour nous faire face. En un mot: magique !
Arrivé au lac du Trou de l’Aigle, sous un vent plus qu’établi, nous plantons la tente avec une vue de rêve. Avec 800m de dénivelé et une quinzaine de bornes dans les pattes, on savoure comme jamais un bol de pâtes instantanées. Et hop au dodo. La nuit fut un peu agitée avec le vent… Mais j’étais bien au chaud grâce au duvet que m’a apporté papa noël!
Le deuxième jour sera le bon pour l’ascension du Pelat. Mon premier 3000, c’est fait! De là haut, une magnifique vue sur le val d’Allos, le Cimet et le Téton s’offre à nous. Par contre, pour le Cimet, on reviendra une autre fois. Le vent est tel qu’à la descente nous nous sommes retrouvés assis par terre ! Donc retour à la voiture… Encore 700m de dénivelé et 12km dans les pattes… Puis 2h de voiture dans l’autre sens et retour à la casa, la tête pleine d’images…

Les photos du premier jour dans le val d’Allos
Les photos du deuxième jour lors de l’ascension du Mont Pelat

This entry was posted in Randonnée and tagged , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Mon premier 3000: le Pelat !

  1. myriam says:

    Nous sommes bien contents que vous ayez renoncé à faire le Cimet car c’est une randonnée éprouvante lorsqu’il y a du vent, j’étais inquiète et regardais le ciel pour vous vérifier si vous ne vous étiez pas envolé….

  2. Pas de stress Myriam, nous nous baladons pour nous faire plaisir et sans impératif. Le Cimet est encore là à nous attendre. Nous le gravirons une autre fois ;)

    Et puis rien que pour le face à face de 20 minutes avec les marmottons, je suis content que la météo nous ait fait changer nos plans :p

Comments are closed.