Le Graillon à l’aurore

En ce jour d’hui, 11 novembre, notre programme est bien chargé. Nous sommes invités par les bibous à Saint-Cézaire pour le midi/après-midi et le soir nous avons une autre invitation à Mouans pour un repas en famille. Pourtant nous avions envie de plonger… Une seule solution, plonger à l’aurore ! Direction le Graillon.

Après un petit dej rapide, nous partons avant les premières lueurs du soleil de Mouans-Sartoux. Nous garons la voiture sur le parking du Graillon. Il reste juste un petit escalier en pente douce et une petite plage de galet qui nous sépare de la mer. Au moment de notre immersion, le soleil commence à pointer son nez et illumine , mais nous somme encore dans l’hombre du cap d’. Une petite pluie et les nuages qui vont avec s’installent alors et cachent le soleil. Au niveau luminosité, ce sera donc l’équivalent d’une plongée au crépuscule comme on peut en faire au GPC. La mer est calme, c’est très zen comme ambiance. Plouf !
Avant même de mettre la tête sous l’eau nous trouvons une roche à fleure d’eau qui ressemble au radeau de la méduse avec tous ces coquillage dessus. Immersion! Nous voilà parti pour une petite heure. A peine sous l’eau, nous croisons une petite Cigale signe que les bestioles de la nuit ne sont pas toutes rentrées au bercail. Direction le sud en gardant le “tombant” main gauche. La profondeur augmente graduellement jusqu’à une vingtaine de mètres. C’est par là, que se trouve un champ de tuile. Une murène y chasse en pleine eau. A partir de là, il est possible de trouver plus de fond en partant vers le large, Anne et moi restons en bord de roche. Les mollusques sont de la partie avec quelques poulpes et une seiche. Les ophiures, grâce à la faible luminosité, sont encore en bord de roche et non complètement cachés. Dans une mini-grotte nous rencontrons quelques corbs forts sympathiques.
Le froid nous rattrape, et le temps aussi. Nous retournons donc à la voiture. Il est maintenant 8h30, d’autres plongeurs arrivent tout juste et ont un peu de mal à croire que nous revenons déjà… Le temps de se changer et de repartir. Nous avons juste le temps de faire gonfler les blocs à Cabesto, où le gonflage est fait tout de suite (4€/bloc) et sans anicroche (pas comme à Décathlon la dernière fois). La journée marathon ne fait que commencer…

Les photos de la plongée à l’aurore sur le Graillon
Topo de la plongée au Graillon

This entry was posted in Environnement et biologie, Général, Plongée and tagged , , . Bookmark the permalink.