Lac de Vens par l’auroroute…

IMG_2421A chaque fois qu’on passe près des lacs de Vens (parking de départ), Anne me dit qu’il y a plein de monde et que tous passent par un chemin plus facile que le notre. Pour une fois, nous aussi on va prendre l’autoroute à randonneurs du dimanche ! Même si on est samedi… ;)
(Premier) départ de la maison, pas très réveillés, on rassemble nos affaires et on part de la maison. Au bout de 15 min de voiture, je me dis que j’ai vraiment oublié un truc important… Pfff mes lunettes de soleil ! On s’arrête, on fait le point. Anne non plus n’a pas les siennes. Une demi-heure de perdue, mais du coup il fait un peu moins nuit sur la route…
IMG_2458Il ne fait pas très chaud, il ne fait pas très beau. Ça, c’est dit. Pas très motivant, et pourtant, c’est la bonne température pour marcher d’un bon pas. On croise la balise. Anne se souvient que la balise est décalée par rapport au croisement et on part un peu à l’aventure en bifurquant juste avant le petit pont de bois. Un peu trop tôt finalement. Il faut traverser la rivière. Comme j’ai deux pieds gauches, forcément j’en mets un sur une roche gelée et hop, un pied dans l’eau. Heureusement j’ai de bonnes chaussures et je suis encore au sec. Sinon c’était la fin de la rando, assurée. Anne, elle, passe sans problème. Moins confiant je cherche un endroit plus sûr. Et je manque de me remettre à l’eau sur un tronc pas solide… Bon bref, on est de l’autre côté sur le bon chemin ! Comme beaucoup d’autres endroit, l’hiver dernier avec ses avalanches a laissé de grandes coulées avec des arbres arrachés… Mais au fur et à mesure du temps, on prend de l’altitude et la vue sur les montagnes alentours se dégage… Enfin pas longtemps, parce qu’après, de gros nuages viennent manger le sommet des montagnes.
IMG_2417Nous continuons notre ascension. Nous apercevons des chamois qui se baladent au loin. Les grosses bêtes sont de sortie ! Quelques lacets plus loin, j’ai des hallucinations en regardant un pierrier. Il me semble voir un chamois, et puis plus rien… On continue, un chamois se trouve sur notre chemin. Nous approchons doucement. Il s’écarte du chemin et continue un peu en contrebas. Un peu plus loin, il en passe un au-dessus de nous qui s’enfonce dans un sous-bois. Bonne journée pour les randonneurs. Et puis, à bien y regarder, il y a quand même des chamois dans mon pierrier. Et pas qu’un peu. J’en dénombre une trentaine qui broute tranquillement. Les mâles assurent la garde en nous surveillant. Et rabattent les membres du troupeau qui seraient trop près de nous. Nous restons là un bon moment à profiter du spectacle. Et nous reprenons la route.
IMG_2431On est venu voir le lac quand même ! En arrivant près du col, de la neige dure recouvre le sol. C’est en faisant attention à chacun de nos pas que nous continuons. Une fois le col passé, un magnifique vue sur le lac s’offre à nous dans une ambiance un peu particulière de ciel grisonnant. En bas, deux chamois broutent. L’un d’eux s’en va à notre vue. L’autre reste. Nous décidons de pique-niquer là pour profiter de la vue. Bien nous a pris, au fur et à mesure de notre “festin” (en montagne tout est toujours super bon vous ne trouvez pas?), des chamois apparaissent sur les crêtes. Ils ne sont pas seuls, avec eux quelques flocons commencent à tomber. Nous finissons les sandwichs rapidement et, sans prendre le temps du dessert, repartons d’où nous sommes venus. Encore une fois, nous sommes bien contents d’avoir le bon équipement pour ne pas avoir froid. Des fois, le sac est plein pour rien. Là, il est vide, nous portons tout.
Après quelques dizaines de minutes de descendre, il ne neige presque plus. Nous repassons à côté du pierrier avec le troupeau de chamois qui est toujours là. La descente se fait d’un bon pas. Nous trouvons un mouflon sur notre chemin. A peine le temps de quelques photos et le voilà parti. Il se place toujours avec un arbre ou un buisson entre lui et nous. Vous comprendrez en regardant les photos…
Enfin, le chemin nous fait traverser la rivière par le petit pont de bois que nous avons évité au départ… Les pieds au sec ! Tient, en parlant d’autoroute à randonneurs, nous n’avons vu personne ce jour-là !

This entry was posted in Général, Randonnée and tagged . Bookmark the permalink.