Direction la Norvège

drapeau de la NorvègeUn peu plus d’un an après notre mariage, nous entamons notre de noce. Objectif, le Cap Nord. Mais d’ici là, quelques étapes. La première, se rendre jusqu’à l’hôtel de Paris où nous dormirons ce soir.
Nous passons une bonne partie de la journée à faire nos bagages. Une fois en , nous aurons le droit à 2x20kg de bagages par personne, ce qui serait plus que suffisant. Mais entre temps, nous transitons par Easy jet jusqu’à Paris. Ce sera donc 20kg par personne en soute. Pour résoudre le casse-tête, nous mettons mon sac de randonnée tel une poupée russe dans notre gros sac de . Le nouveau sac d’alpinisme d’Anne servira quant à lui de deuxième sac de soute. On ferme le tout avec une bonne pression. La dernière pesée nous donne 19 et 16kg. Tout va bien !
Nous partons pour Carros. Nous y prenons avec Marie et maman un diner un peu avancé. Puis vient le moment de rejoindre l’aéroport. Enregistrement sans problème. Nous patientons devant la porte d’embarquement. Il y a de plus en plus de monde. Evidemment, nous avons commencé par faire la queue dans la file du « speed boarding » sans le savoir. Nous changeons donc en cours de route. Comme aujourd’hui c’est vendredi, que nous sommes en fin de journée, le vol a pris un peu de retard. Rien de bien dramatique. Voyant une dame avoir quelque souci avec son sac qui ne rentre pas dans le gabarit pour les sacs de cabine, je revérifie le mien avant d’embarquer.
L’avion décolle. J’attaque Notre Dame de Paris. Les premières pages sont un peu cacophoniques, j’ai du mal à suivre. Anne me promet que la suite est plus lisible. Je continuerais donc demain. Nous nous endormons tous les deux pendant le vol. L’avion atterrit à Orly.
Nous sortons pour chercher la navette qui doit nous emmener à notre hôtel. Rien en vue. En relisant le descriptif la sanction tombe : navette jusqu’à 23h. Il est 23h00. Anne téléphone à l’hôtel qui lui conseille de demander à la navette d’un autre hôtel, car en général, les taxis n’apprécient pas de faire une course aussi courte.
Aussitôt dit, aussitôt fait, la navette de l’autre hôtel arrivant avant même qu’Anne ait raccroché. Bon gré, mal gré, le chauffeur nous emmène. Cela fait deux fois qu’une navette d’un autre hôtel nous sauve la mise [Première fois lors de notre départ pour la croisière plongée en Mer Rouge, février 2009]… Un jour nous prendrons la bonne navette pour le bon hôtel. Déposés devant l’entrée, nous ne l’avons pas vue. Nous tournons donc autour de l’hôtel sans succès. Anne téléphone à la personne de l’accueil de l’autre côté de la vitre. Quelques minutes plus tard nous sommes dans notre chambre.
Demain la  !

This entry was posted in Général and tagged , . Bookmark the permalink.

One Response to Direction la Norvège

  1. myriam says:

    nous attendons la suite avec impatience….peut être qu’avec le moustique tu auras pu t’avancer un peu dans le traitement des photos et des textes…..

Comments are closed.