Un petit tour en montagne

IMG_8007IMG_8009Ça y est, après des mois de persuasion et des questions fondamentales sur la météo du week-end, nous sommes partis randonner sur deux jours en montagne !!!

Préparation des sacs, on s’en sort pour 28 kilos à nous deux, c’est raisonnable. Le truc, c’est pour tout caser dans les sacs, surtout quand on n’a pas de sangles pour attacher la tente hors du sac… Au final, avec les matelas sur ou sous le sac, ça passe.

IMG_6233Une balade en voiture plus loin, on se gare et on attaque. Le chemin : le grand Z ! Moi, pas démago du tout : « Ça va, hein, ça monte pas tellement… ». Mais Charles, plus à l’écoute de ses jambes : « Si chérie, ça monte, je t’assure ! ». C’est dit !! Enfin, après un repas, à l’ombre (le dernier), et encore un peu de montée, c’est vraiment beau. Un grand vallon encadré de montagnes pointues et au milieu de tout ça une cascade. La famille marmotte vient me sauver la mise. C’est le grand jeu : un marmotton puis deux, puis les adultes et encore un petit. Ça court et ça mange dans tous les sens. Magique !!
IMG_6240Les nuages s’accumulent et il faut monter au col pour établir le camp. Au choix : dormir aux lacs ou dans des casemates abandonnées. Il y a des moutons aux lacs et des risques de pluie, donc casemates. On prend possession des lieux, puis un petit tour aux lacs pour se laver (les moutons sont partis). Version minimaliste et prudente pour moi (l’expérience, hé hé). Le grand plongeon pour Charles, qui ressort bien site de cette eau fraîche.
Dîner de nouilles chinoises instantanées. Quand on a faim, c’est bon !! Coucher de soleil sur la montagne en face et hop, au lit.

IMG_6253Dimanche matin, je me réveille toute guillerette sous le regard attendri de Charles. J’apprends très vite qu’en réalité, c’est le regard figé du mec qui n’a pas dormi de la nuit à cause du froid. Snif ! On déjeune, on remballe et c’est parti pour une ascension : le rocher du Pigeon. On laisse les sacs au pied du sommet, ça fait du bien… Un peu de grimpe, on écrase du genépi et là haut, une superbe vue. 360 !!
IMG_7978Retour au col de Gialorgues, descente sur Privolas (sec). On trouve un autre lac pour faire le plein d’eau. Quelques marmottes et pas mal de randonneurs plus tard, on se dirige vers les lacs de Gialorgues. L’appareil photo de Charles daigne fonctionner et il y a donc une pause repas-photos. Les sauterelles sont les stars du moment…
Après une montée herbeuse, on affronte le terrible pierrier qui nous permet d’atteindre le vallon de Gorgias. Pas de bouquetin ni de chamois ici non plus. IMG_8013On descend donc tranquillement à travers la forêt jusqu’aux cabanes de Sanguinière, puis retour sur Estenc… Au total, plus de 1000m de descente dans la journée. Dur dur pour les orteils !

La balade est terminée. On découvre des bonheurs simples : retirer les chaussures, prendre une douche… Et on maudit la crêperie d’Entrevaux qui est fermée l’après-midi !!

Les photos de la randonnée à Gialorgues dans le Mercantour

This entry was posted in Général, Randonnée and tagged , . Bookmark the permalink.