La Vedette de l’Enfer

IMG_5961Il y a des sites que l’on pense connaitre par cœur. Pour moi, la Fourmigue de et ses sites proches (Miro, Murène, Enfer de Dante) en faisaient partie. Et pourtant, la mer, comme à son habitude, cache bien des secrets. Anne pour son anniversaire a eu un livre sur les épaves de la Côte d’Azur; c’est dans ces pages que nous avons trouvé les indications pour nous rendre sur la Vedette de l’Enfer !

L’indication du livre étant: à 100 dans l’est de l’Enfer sur la ligne des 38m. Ok, bon pour faire simple, on prend l’avis des spécialistes de la baie de : Bernard et Claude. Il ne connaissent pas cette épaves mais leur connaissance des fond est sans faille et ils nous conseillent sur le chemin à prendre. Le Souvenez-Vous est mouillé sur le village de la Fourmigue, nous devrons palmer !
Anne et moi partons en surface jusqu’aux environs du site de Miro (là ou se trouve le buste du commandant le Prieur). Et plutôt que de partir vers la Murène pour suivre l’itinéraire du bouquin, nous partons vers le sud. Le but est de rejoindre la ligne des 38m puis de partir vers l’ouest. Si nos calculs sont bons, nous auront l’épave entre nous et l’Enfer de Dante. La visibilité est vraiment bonne (plusieurs dizaines de mètres) et nous avons une bonne vision panoramique des lieux. Tout est réuni pour que nous trouvions la Vedette. Je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit, mais nous avons palmé pour arriver là?

Et là, comme dans nos plans et dans notre imagination, se dessine au loin l’ombre de l’épave posée sur un fond de sable. C’est toujours un moment émouvant en plongée quand on approche d’une épave encore inconnue. La barque fait une douzaine de mètres de long. Il n’y a plus que la quille et deux moteurs. Par contre la vie commence à reprendre ses droits. Pour l’instant c’est la faune fixée avec des violets, des ascidies jaunes, plein de spirographes… Pas trop de poissons autour, ils n’ont peut être pas encore repéré les lieux… Le temps de faire quelques photos et nous nous dépêchons de repartir (nous plongeons aux tables car le matin nous avons fait de l’école…).

Un petit tour par la murène pour prendre des points de repère (plein est en bas de la murène et c’est inloupable ;) ). Comme d’habitude, le ballet de poissons (mérous, dentis, sars et autres castagnoles) est impressionnant en bas de la murène. On est même accueillit par une petite langouste ! Nous passons comme des torpilles à coté de Miro et rejoignons la Fourmigue pour une demi-heure de palier sur ce site fantastique.

Est-ce utile de dire que j’ai adoré cette plongée?

Les photos de la plongée sur la Vedette de l’Enfer

This entry was posted in Environnement et biologie, Plongée, Technique and tagged . Bookmark the permalink.